ours-blanc

Le Parc Zoo du Reynou accueillera début juin, 2 ours polaires (Ursus maritimus) mâles dans un nouvel espace de 2 hectares aménagé spécialement pour eux suivant les normes et recommandations européennes. Tout a été pensé et mis en place pour le bien-être de ces 2 pensionnaires en provenance des parcs de Leeuwarden et Rotterdam.

L’ours polaire

L’ours polaire est le plus grand carnivore terrestre et peut atteindre les 600kg. Il vit en partie sur la banquise de l’océan Arctique mais l’été, il est fréquent de le retrouver dans les toundras plus au sud où les températures avoisinent les 25°C. Classé « Vulnérable » sur la liste rouge de l’IUCN, environ 20 000 à 25 000 spécimens vivent à l’état sauvage, où le réchauffement climatique et le braconnage constituent les principales menaces. Leur espérance de vie est d’environ 25 ans dans la nature mais elle ne cesse de baisser à cause de la réduction de leur habitat, alors qu’en parc zoologique, il est maintenant fréquent de les voir dépasser les 40 ans.

Les conditions de vie

Les 2 enclos que nous avons réalisés pour les accueillir, s’appuient sur les dernières recherches et respectent les plus hauts standards de bien-être animal. Respectivement de 7000 m² et 8000 m², les enclos sont aménagés de façon très naturelle. De plus, les ours auront à disposition 2 bassins d’environ 500 m² avec une profondeur de 3m. L’eau provient de la pluie et des sources naturellement présentes sur ce versant du Parc, elle ne sera pas chlorée pour respecter le bien-être des pensionnaires. Aussi, ne soyez pas surpris si vous rencontrez des ours blancs qui ne le seront pas tout à fait ! Pour leurs bien être, chacun des enclos possède aussi une grotte afin de leur permettre de s’abriter du soleil quand ils le souhaitent.

enclos-ours-blanc-reynou

La protection de l’espèce

Dans le cadre du programme d’élevage européen (EEP), supervisé par l’association européenne des zoos et Aquariums (EAZA), le Parc Zoo du Reynou va accueillir 2 ours polaires mâles : TODZ (4 ans et demi) et NANU (6 ans et demi), qui sont nés dans des parcs zoologiques européens et sont des ambassadeurs de leur espèce. Il est très fréquent que les parcs accueillant une nouvelle espèce dans le cadre d’un EEP, passent plusieurs mois avec un seul animal ou deux animaux de même sexe, c’est ce que l’on appelle une phase de « non-reproduction ». Elle permet aux équipes de se former et éventuellement d’ajuster les structures avant d’accueillir un mâle et une femelle et de passer en phase de « reproduction », qui est une période toujours beaucoup plus sensible. L’objectif des parcs zoologiques comme le Parc Zoo du Reynou, est d’assurer une conservation du patrimoine génétique de cette espèce, c’est-à-dire d’éviter l’extinction définitive des ours polaires et de sensibiliser les visiteurs sur leur disparition à l’état sauvage.

Nous sommes malheureusement à l’aube de la 6ème extinction de masse et l’action de nos congénères ne permet plus une saine cohabitation de l’homme et des espèces à l’état sauvage… La réduction des milieux et l’activité humaine ne cessent de détruire l’environnement. Il est donc indispensable que les parcs zoologiques assurent leur mission de conservation, de sensibilisation et de recherche. Les parcs zoologiques français assurent la sensibilisation d’environ 20 Millions de personnes chaque année sur les menaces qui pèsent sur l’environnement et sont aussi le 2ème contributeur pour les programmes de conservation des espèces animales dans le milieu naturel.   Nous vous invitons à venir découvrir par vous-même nos nouvelles installations et à faire connaissance avec nos 2 nouveaux pensionnaires dans le courant du mois de juin.