OUVERTURE DU PARC : De 10h à 17h30 tous les jours dès le 09 février 2019
  • Français
  • English
  • L'histoire

    « On apercevait, entre les piliers de fer, des terrasses sablées, des massifs de roses de Bengale, des balustrades de granite, des arbres, des pelouses qui rejoignaient des prairies en pente, dressées contre le proche horizon et où descendaient le soir, sur de petites roues, des charrettes de foin très basses, traînées par des vaches. »

    Jacques Chardonne

    Le Parc du Reynou

    Découvrez une histoire unique
    ivr74_83871418x_p
    On présente souvent le Château du Reynou comme la demeure de Charles Edouard Haviland, et si le porcelainier a effectué les travaux d’agrandissement qui donnèrent au Château du Reynou son aspect d’aujourd’hui, la bâtisse principale existait bien avant.
    • 18ème siècle : création du domaine par un colonel de la milice bourgeoise : Jean Peyroche
    • 1841 : Reconstruction du corps du logis
    • 1854 : La famille Guillet devient propriétaire du domaine.
    • 1873 : Le Château du Reynou devient la résidence de villégiature de la famille Haviland.
    • 1876-1877 : Construction des 2 tours centrales
    • 1881 : « En provenance de la famille de sa première femme, Marie Guillet, Charles Edward Haviland reçoit, le château du Reynou en héritage le 6 mai 1881. »
    • 1893 : Création des plans d’eau et des rocailles, vraisemblablement l’œuvre d’André Laurent, pépiniériste et créateur de parcs de la région.« Le parc, abondamment planté d’essences américaines, est à la mesure du château. Etangs, cascade, rivière, vallonnements, belvédère, tout est artificiel. Charles Edward Haviland dépense une fortune au Reynou qu’il juge: “ simple et de bon goût ”. »
    • 1894-1895 : Travaux d’agrandissement et création des pavillons « Sur 71 hectares il y entreprend de vastes travaux. Deux ailes sont ajoutées et reliées par une grande véranda. Le gros œuvre est réalisé en granit, l’acier est abondamment utilisé. L’ensemble composite, mélangeant les styles gothique, baroque et contemporain, forme une demeure bien proportionnée, dans le style du château que Théodore Haviland, son frère, fait bâtir à Montméry, près d'Ambazac, à la même époque. » Charles Edward Haviland établit lui-même les plans du château qui comprend 27 pièces. Il emploie les matières les plus nobles. Il se préoccupe particulièrement du confort, de la lumière, de l'acoustique. Il capte toutes les sources ; il installe un réseau d'égouts.
    • 1907 : Le célèbre porcelainier lègue le domaine à sa fille jeanne, épouse d'Albert Camu.
    • 1908-1909 : Réalisation du Grand Salon.
    • 1991 : Après une succession de multiples propriétaires, une société japonaise s'offre le Reynou, pour le laisser à l'abandon suite à des difficultés économiques.
    • Novembre 1996 : Le domaine de 80 hectares est racheté par la SA du Reynou, qui découvre, sous les broussailles, un parc paysager, classé monument historique, jusqu'alors abandonné à son triste sort.
    • 1er juillet 1997 : Ouverture au public du Parc Zoo du Reynou.

    Sources :

    Nathalie Valière : « Un américain à Limoges : Charles Edward Haviland Porcelainier »

    In Situ Revue des Patrimoines, Les parcs des porcelainiers Haviland, Colette Chabrely

    Base Mérimé des Monuments Historiques

    Parcsetjardins.fr